2023, année de l’anti-putsch par des voies pacifiques et légales

Depuis près de 3 ans, nous subissons un putsch institutionnel. Le processus démocratique est détourné pour imposer des mesures de contrôle, de surveillance, de discrimination, contraires à nos traditions. Nous devons nous structurer pour préserver les libertés fondamentales, même par les temps difficiles qui s’annoncent. Nous devons nous structurer pour assurer légalement et pacifiquement la continuité de la démocratie.

Jardin du Matin Calme – Walk along the poem

Il y a trois ans, je n’aurais jamais imaginé écrire un jour ces lignes. Qui aurait cru qu’un conseil de défense opaque confisquerait l’essentiel des décisions, que le gouvernement enchaînerait plus de 10 utilisations du 49-3 dès les six premiers mois de la nouvelle mandature, et que la justice se mettrait au service d’une répression idéologique sans la moindre vergogne ?

Et pourtant, c’est ce qui nous est arrivé, avec des traumatismes profonds comme le passe sanitaire, mis en place par un Président qui a déclaré publiquement vouloir « emmerder » une partie de son peuple. Cette stratégie du clivage et de l’appel à la haine était tout bonnement inconcevable, mais elle a pourtant existé et elle fait encore des ravages. Je pense ici à tous les suspendus qui ont dû payer le prix de cette forfaiture.

L’année 2023 pourrait nous réserver bien des mauvaises surprises. Le gouvernement peaufine son dispositif de répression et des idées comme le passe carbone pourraient tout à fait prendre le relais du passe sanitaire. Nul ne sait à quels écarts la guerre en Ukraine pourrait nous conduire.

Il faut donc préparer la riposte, en mettant en place des actions pacifiques et légales de résistance partout où cela est possible, et en préparant activement le moment où nous devrons agir de façon plus discrète pour préserver l’intégrité de nos valeurs démocratiques. Ce doit être le rôle actif des sections locales, sous l’impulsion de la direction nationale de l’association en 2023.

J’insiste sur les deux piliers de cette action à venir.

La légalité d’abord. Nous voulons protéger la loi contre le putsch institutionnel. Protégeons la loi. Respectons scrupuleusement ce qui fait la force de notre régime républicain et ne cédons jamais à la tentation du soulèvement ou de l’insurrection. La sécession, oui, la sédition, non.

La paix ensuite. La violence ne conduit à rien de bon. Agissons pacifiquement, intelligemment, collectivement. Défendons les valeurs humaines de tolérance et de respect intégral de notre prochain.

Dans ce cadre-là, la direction nationale de l’association va animer un travail de préparation d’actions concrètes. Participez-y largement.

Cette action va commencer dès janvier. Suivez-la sur le site de l’association, mais pensez aussi à vous inscrire aux groupes Telegram.

Nous sommes 6.500 adhérents aujourd’hui. 6.500 militants engagés pour défendre les libertés. Passez massivement à l’action. C’est la meilleure façon de rendre cette année 2023 inoubliable.

Commentaire en 1
  1. Un grand merci M. Verhaeghe pour vos interventions et les lignes auxquelles j’adhère totalement. Je me suis offert votre manuel « Sécession » et je compte bien suivre vos conseils face aux saloperies que la caste nous réserve.
    Je suis retournée en Suisse d’où je suis depuis mars 2021 le déclin de la France, non sans quelque angoisse, mon fils étant resté à Paris.

    Cela dit, j’ai écouté également ce matin votre intervention à propos des infiltrés et comment les reconnaître. De quoi devenir un peu parano, non? En vous écrivant ces lignes, je me surprends à m’interroger maintenant sur la possible impossibilité que vous soyez précisément un agent chargé par la clique à Macron, Schwab, U. Van der La Hyène, etc, de repérer les éléments qui pourraient contrer leur odieux projet. Mais, n’ayant pas vraiment relevé, depuis quelques mois que je vous écoute, de différences d’un propos à l’autre, je suis encline à vous faire confiance🤞🏼😉 et je vais sans doute m’abonner à ResterLibre.
    Encore merci, c’est toujours un plaisir de vous écouter. Bien à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez également aimer