Se créer une nouvelle monnaie sur la base d’une crypto

Accueil Forums Idées Se créer une nouvelle monnaie sur la base d’une crypto

Étiqueté : 

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)
  • Auteur
    Messages
  • #4061
    ROSA
    Participant

    Je pense que toute organisation sociale qui vise à vivre en Sécession, en parallèle, trouvera sa limite dans la possibilité -ou l’impossibilité :
    – d’organiser ses échanges avec une monnaie, surtout et y compris pour importer des produits non produits localement,
    – pour les actes de la vie courante, qui ne pourront pas être faits en crypto (processus trop lourd pour acheter une baguette de pain par exemple)
    – pour conserver son Patrimoine financier, et le mettre à l’abri du système financier
    – pour ne pas être ponctionné par l’Etat.
    Nous avons besoin d’une monnaie qui ait une contrepartie physique (actifs divers apportés en garantie par ses propriétaires-initiateurs ou adhérents ultérieurs), et qui pourrait être échangée sous forme papier-monnaie avec des transactions pré-réalisées et attestées par un code blockchain qui pourra être ré-introduite lors d’un achat unitaire avec cette papier-monnaie chez le marchand.
    Dans le même ordre d’idée, il y a lieu de mettre en place un Fournisseur d’Accès Internet…
    Eric, il est urgent d’en discuter, et de le mettre en place, car très bientôt les circuits bancaires seront numériques.
    Et le risque majeur, dans chaque pays, est très important si nos Elites établissent un taux de change, avec obligation de monnaie numérique pour la vie courante…y compris pour un abonnement internet…
    Je vous laisse deviner ce qu’il adviendrait du taux de change…et de tous nos patrimoines.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 6 mois et 1 semaine par ROSA.
    #4063
    Lafontaine
    Participant

    Je songe à rejoindre un groupe pour l’utilisation d’une monnaie libre : la June (G1). C’est basé sur le principe des crypto. Je vais suivre une formation ce 2/4 sur ce sujet et participer à cette communauté. C’est une alternative qui me semble intéressante. Je crois que c’est la capitalisation et les mécanismes d’endettement qui poluent l’économie actuelle.

    Qu’est-ce que la monnaie libre Ğ1 (June) ?

     

    #4064
    ROSA
    Participant

    Bonjour, je vois.
    Il y a un bon aspect:
    Un projet de Ğ-Billets est en cours de développement pour toucher des personnes moins à l’aise avec la technologie.
    Le fait de penser aux billets est ce qu’il faut faire absolument. Concrètement, il faut donc à la base une transaction blockchain entre les détenteurs de la crypto et par exemple une entité créée adhoc qui achète cette crypto et emet des billets estampillés du code qui permet de céder à nouveau ce « billet »,  le marchand qui vend un service doit se créer la transaction numérique avec l’aide du code blockchain en échange du billet qui est donc détruit: pas de possibilité de trucage.
    Néanmoins, vous laissez à d’autres intervenants la faculté de trouver la solution: le mieux serait de se créer notre monnaie la « L » comme Liberté…
    Ce qui semble flou est ceci: « La monnaie est co-produite par tous ses membres, sous forme de Dividende Universel et c’est le seul moyen de production de la monnaie. » et le fait d’introduire un dividende annuel, introduit un taux d’intérêt, ce qui n’est pas satisfaisant si on souhaite ne pas avoir les problèmes du système bancaire actuel.
    Par contre, l’initialisation et la garantie en valeur de la crypto n’est pas envisagée : c’est à mon avis ce qui fait défaut : il faudrait à mon sens partir de nos patrimoines qui vont garantir la valeur de la crypto, et ne pas créer un instrument purement numérique.
    Il faudrait obligatoirement un FAI independant car sinon, vous pourrez etre empêché de vous connecter purement et simplement et donc de réaliser des transactions.

     

    #4070
    semper_fidelis61
    Participant

    Bonjour,  je participe à la June mais j’aimerais connaitre un peu mieux et développer , en particulier échanger avec des personnes proche Picardie Normandie. A bientôt.

    #4109
    JeanDuGivry
    Participant

    Bonjour,

    Je ne m’y connais vraiment pas en crypto. Le prérequis de son fonctionnement n’est-il pas l’accès à de l’énergie électrique ?

    Je pense que si les choses tournent mal, il pourrait bien un jour ne plus y avoir d’électricité, ou avant même cela d’accès internet. Comment faire dans ce cas ?

    Bien à vous,

     

    #4117
    ROSA
    Participant

    Bonjour, effectivement c’est le point faible des cryptos: dépendance à l’électricité et à une connexion internet pour les transactions. Pas pour le stockage qui peut être fait sur un ledger déconnecté d’internet, mais qui est à risque (vol, perte de mot de passe).
    L’indépendance d’une crypto passerait aussi forcément par un FAI indépendant ce qui n’est pas une mince affaire.

     

    #4137
    DavidP
    Participant

    Bonjour à tous

    L’aspect de la création de monnaie est très intéressante. Cependant, il y a tout de meme des obstacles important pour que sa monnaie est une vraie valeur est ne soit pas que des « 0 » et des « 1 » dans une machine ou un bout de papier très jolie pour allumer un feu.

    L’obstacle numéro 1 est la confiance dans cette monnaie, encore plus pour une monnaie dites privée (qui n’est pas soutenu par un état). Ce fut le cas pour les monnaies privée des banques d’antan et les crypto-monnaies bien évidemment. Mais si la confiance et l’adoption se font, dans ce cas, c’est presque garantie que la monnaie aura une vraie valeur en terme d’échange et de capitalisation.

    La création en elle meme peut très bien etre décentralisé, ça ne pose pas de problème en soit, c’est le cas des cryto-monnaie avec les mineurs. La sécurisation se fait grace au registre des comptes et échanges (la fameuse technologie blockchain) qui dit que telle porte-feuille détiennent X ou Y BTC et chaque morceau de BTC est identifiable grace à un numéro de série (comme sur les billets de banque). De plus, ce registre est consultable par tous, ce qui permet une grande transparence sur les échanges effectués et donne de la crédibilité au projet. Car dans le fond, on ne sait pas si Mr Dupont a X BTC dans son compte vu que c’est des réferences vers des numéros de porte-monnaie numérique. Evidemment, si votre porte-feuille est détenu par un tiers (un exchange style coinbase, kraken, binance, etc) vous etes plus que traçable. Mais si vous détenez vous-meme votre porte-feuille vous devenez presque anonyme. L’échange/achat/vente par le biais de la crypto se fait effectivement par internet mais ça utilise les memes cables que tout le monde mais ça utilise son propre protocole de communication, donc un FAI peut effectivement vous exclure entièrement d’internet mais dès le moment ou vous avez accès à internet, vous pouvez passer communiquer par tout les protocoles de communication.
    Dans tout les cas, il y a besoin d’électricité.

    Dans le cas donc d’une monnaie fiduciaire papier, la production de billet doit se faire avec une imprimante et des planches à billet, de manière à ce que le faciès des billets soient le memes. De plus, comment sécuriser la monnaie, comment s’assurer que le billet 295xe84a68 n’est pas une copie fait à la photocopieuse, etc. Comment faire pour que personne ne puissent en créé avec une imprimante bon marché sous peine de tomber dans une inflation inarretable (masse monétaire trop important ce qui engendre forcément une augmentation des prix) et in fine perte de confiance dans cette monnaie qui devient bonne pour allumer un feu de cheminée.
    On a donc besoin d’énergie électrique pour tenir un compte des billets émis pour s’assurer de ce genre de chose.
    Alors oui, on peut le faire à la main mais l’un des autres principes d’une monnaie est qu’elle permet de fluidifié les échanges. Je vois donc mal des petites mains s’amuser à vérifier chaque billet surtout que l’on part du postulat que tout serait à reconstruire et donc des problèmes plus important serait devant soi.
    Donc, il y a également besoin d’électricité.

    Si on remonte les époque sans électricité, lorsque l’émission se faisait sans électricité, il y a beaucoup de possibilité, la gravure sur bois, sur métal, imprimante manuel, etc. Dans tout ces cas, l’émission de ces billets voulait dire que M. Dupont avait une créance envers Mme Michu, et il pouvait utilisé cette créance contre un bien ou service M. Bertrand. Ce qui signifie dans le fond qu’un bout de papier avec une reconnaissance de dette peut suffire (telle un chèque). Mais plusieurs problème arrive, comment s’assurer de récupérer cette créance en bien réel ? Qui empechera mon voisin avec qui je me prend la tete de ne pas créer de la créance à mon nom ? Etc. Et dans ce cas, on commence à avoir besoin d’un centralisateur, chose dons laquelle nous voulons nous éloigner le plus possible.

    Pour ma part, je finaliserai par le fait que si il n’y a plus d’électricité tout court, les pièces en métaux sont plus sure ainsi que le troc de bien/service.

    Donc se créer une monnaie sur la base est a mon sens une excellente idée mais ce qui manque, c’est plutot des terminaux de paiement facile à utiliser/démocratiser pour des transactions directement en cryptomonnaie. Du coup, pourquoi ne pas directement utiliser une cryptomonnaie reconnait et dans laquelle nous avons confiance, déjà existante qui est entièrement décentralisé (ce qui évite de réinventé la roue) et plutot de voir pour trouver ou inventer des solutions qui facilite leur utilisation.

    PS: Je ne suis peut etre pas exact à 100% sur les théories et histoire monétaire mais c’est un champ très vaste, désolé par avance.
    re-PS: Si on veut conservait le capital que l’on a de coté, il ne faut pas mettre tout ses oeufs dans le meme panier, la diversification est la clef

    #4138
    ROSA
    Participant

    Je réponds à la 1ère objection:  » Cependant, il y a tout de meme des obstacles important pour que sa monnaie est une vraie valeur est ne soit pas que des « 0 » et des « 1 » dans une machine ou un bout de papier très jolie pour allumer un feu. »
    Effectivement: mais même un BTC n’a de valeur que dans la confiance. derrière, il y a un codage avec des o et 1 avec blockchain certes, mais rien en garantie.
    Mon idée était à la création des premiers blocks de monnaie de les relier à une garantie réelle. Un montage juridique qui permettrait donc , au même titre que ce que fut un temps la convertibilité or pour les monnaies comme le $, d’obtenir une convertibilité « actifs réels ».

    Qu’en pensez vous?

    #4139
    DavidP
    Participant

    Certes, la garantie des cryptos est lié à la confiance mais c’est le cas de n’importe quelle monnaie. Des le moment où une monnaie est trop manipulé et/ou que son adoption ne prend pas, elle n’a pas de valeur et est donc non garantie.

    Est ce que l’aspect « montage juridique » que vous utilisez est une expression ou que vous voulez réellement mettre en place un montage juridique réel. Pour moi, il n’y en a pas besoin, si vous garantissez que c’est forcément convertible en quelque chose, votre monnaie fonctionnera par cette confiance.

    Je comprend tout à fait l’aspect de convertibilité avec des métaux ou tout autre chose de physique (ça pourrait meme etre des titres de propriété après tout). Cependant il faut qu’elle soit convertible des le début et il faut donc avoir « l’objet » de convertibilité en réserve. Donc si on part sur une monnaie adossé à de l’or, ça veut dire qu’il faut l’or dans ces coffres pour pouvoir faire cette conversion.
    Mais bon admettons, on part dans la réflexion de monnaie-or, on peut imaginer des scénarii pour que la confiance et l’égalité de tous face à cette monnaie se fasse.
    Si on achète moins d’or que ce qu’on émet trop de monnaie, cela signifie que votre monnaie est très inégalitaire pour les premiers entrants et personne n’en voudra. Au départ ils auront une convertibilité de (par exemple) 1CTOR (Convertible Token OR) pour 100 grammes, et au fur et mesure ont peut se retrouver avec 1CTOR pour 1 grammes, donc vous faites perde de la valeur à votre monnaie.
    Autrement, on bloque la convertibilité, dans ce cas, celui qui a beaucoup d’argent en achètera beaucoup et celui qui a moins achète moins, c’est plus égalitaire comme système. Si on veut que tout le monde puisse en profiter on peut se dire que vous donnez un plafond d’achat au début de tokens, le temps du lancement le temps justement de faire grossir votre réserve d’or. Et pour faire grossier votre réserve, il va bien falloir que les gens échangent la monnaie actuellement utilisé contre vos tokens. Ce qui vous permet justement d’acheter de l’or.
    Après, il y a des solutions à trouver pour:
    – La rémunération de votre monnaie (si ça a un interet)
    – Comment fonctionne votre système de paiement, qui rémunère les noeuds/banque du réseau pour les échanges(dans le cas d’une décentralisation) ou si vous etes gestionnaire exclusif votre système (dans ce cas centralisation), on ne travaille pas pour la gloire hein 😉
    – et d’autres problèmes auxquels je ne pense pas immédiatement XD

    Il ne faut pas oublier que la monnaie est un outil, purement et simplement, et que c’est sa gestion qui fait d’elle une bonne ou une mauvaise monnaie. Certes, une convertibilité peut mettre des freins aux aneries de gestionnaire à bras cassé, ce qui permet de freiner la gabegie dans laquelle on est et d’éviter d’etre dans un système de monnaie/dette. Mais peut-etre est il plus simple, sans parler de monnaie-convertible d’avoir une monnaie simple. Sa masse grossit tout les ans de 2% et on y touche plus. Alors oui, on a une monnaie inflationniste dans la condition ou le pays est en récession mais lorsqu’il y a de la croissance, la monnaie devient récessionniste. Ce qui fait que votre monnaie suit l’évolution des cycles économiques, les choses deviennent plus prévisible pour tout le monde.
    La vie est chaotique après tout.

    #4142
    ROSA
    Participant

    Re-bonjour,

    je ne suis pas un spécialiste des émissions de token et je comprends ce que vous dites.

    Je n’en suis qu’à l’état de réflexion. Je reprends le début de votre propos: « Est ce que l’aspect « montage juridique » que vous utilisez est une expression ou que vous voulez réellement mettre en place un montage juridique réel.
    Pour moi, il n’y en a pas besoin, si vous garantissez que c’est forcément convertible en quelque chose, votre monnaie fonctionnera par cette confiance. »
    La convertibilité a été utilisée dans l’histoire pour assoir la crédibilité des monnaies traditionnelles, mais c’était par les gouvernements. Nota Bene: elle n’a jamais été totale à 100%. La confiance s’est bâtie avec cette garantie sous-jacente.
    Quand une crypto est émise, un nouveau token est une partie d’un projet qui prend de la valeur.
    Je retranscris en fait cette préoccupation de garantie dans une pseudo-convertibilité, ou plutôt par un système d’Asset-Backed Currency, car on ne peut pas rebâtir un système -or dont très peu de monde dispose.
    Un système où la monnaie serait pour partie un token d’une société créée ad hoc et constituée d’actifs apportés en garantie.
    Je ne me pose pas la question de la rémunération de la monnaie qui est un instrument d’echange : recréer un système de taux d’intérêt. me paraît complexe.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 mois et 1 semaine par ROSA.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 mois et 1 semaine par ROSA.
    #4147
    ROSA
    Participant

    et « – Comment fonctionne votre système de paiement, qui rémunère les noeuds/banque du réseau pour les échanges(dans le cas d’une décentralisation) ou si vous etes gestionnaire exclusif votre système (dans ce cas centralisation), on ne travaille pas pour la gloire hein 😉 »
    Bien entendu que si les echanges sont sous blockchain, les noeuds devront percevoir une commission comme BTC ou autre.

    #4154
    yvonne
    Participant

    bonjour

    Sujet fort intéressant; je vois que vous parlez beaucoup du comment, et peu du pourquoi la monnaie pourrait être créée. Aujourd’hui l’argent est créé systématiquement assorti d’une dette, ce qui pose, intrinsèquement, un problème mathématique (comment rendre plus que ce qui est mis en circulation?), et éthique, que se soit dans la bible ou dans la pensée de Robespierre et de nombre d’économistes contemporain, l’usure est considérée comme un fratricide.

    l’approche de la June est intéressante : chaque jour un nombre N de june sont créées et attribuées à chaque participant, simplement parce qu’ils sont vivants. Cependant, comment permettent la construction de bien commun? un hôpital, une école…

    J’affectionne particulièrement l’approche de Mr Derudder : https://lhed.fr/action-politique /monnaie de bien commun et vous invite découvrir son système, soit 1/2h de lecture. J’espère que cela vous donnera envie d’approfondir…

    bonsoir

    #5301
    AMATXI
    Participant

    bonjour

    J’ai assisté à une réunion d’informations sur ka June intéressant mais je manque d’infos sur la version papier la version numerique ne m’emballe pas et si demain on a plus d’internet on aura l’air malin. Quelqu’un a t-il des infos.

     

    Merci

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.