la loi en discussion met en cause d’un droit naturel évident: une révolution!

Accueil Forums A propos du forum Aspects et questions techniques la loi en discussion met en cause d’un droit naturel évident: une révolution!

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #3308
    canet
    Participant

    Les  familles sont toutes chamboulées  par l’arrivée d’un premier enfant :  C’est une révolution.  Avant, célibataires,  un couple dit « avoir un enfant c’est impossible » et nous avons entendu plein de justifications : études, âge, maison voiture et j’en passe.
    Puis à la naissance,  « c’est dangereux » C’est pour cela que les sages-femmes, et obstétriciens sont précieux dans ces moments.
    Et enfin,  nous formons une familles.  C’est une « évidence ».
    Il y a 3 phases : impossible, dangereux et évident. C’est donc révolutionnaire  et en l’occurrence merveilleux !

    Parce que les parents nourrissent, protègent, soignent, veillent à l’équilibre social et affectif  harmonieux de leur enfant, celui-ci se développe avec une confiance absolue dans ses parents jusqu’à sa majorité au moins.  Aucun contrat ne peut remplacer cette phase de développement.

    Mais aujourd’hui, les lois urgence ou d’exception  menacent de  destruction les cellules familiales à la base de notre société.  Et c’est une autre révolution funeste celle-là.

    Macron Castex Veran et les autres  nous ont dit   jamais nous ne ferons de pass sanitaire ; « c’était impossible ».
    Puis les députés et sénateurs ont  dit « c’est dangereux. »
    Et j’apprends  que « l’évidence »  de la situation, la crise sanitaire fait qu’il est « évident » que ….

    Ø  Le 13 janvier 2022   les sénateurs ont voté en faveur d’une autorisation parentale unique pour la vaccination des 5-11 ans, comme c’est déjà le cas pour les 12-15 ans.

    Impossible, dangereux ,  évident    donc révolutionnaire….. mais odieux !

    Cela remet en cause  la transition  d’un monde à l’autre.  Celui de l’enfance basé sur la confiance au sein des familles et l’autre   basé sur le contrat à l’extérieur  des familles.   Jusqu’à hier, la loi n’était que pour  permettre un recadrage en cas de défaillance de la cellule parentale, ou de discordance majeure entre les  2 parents,  qui  plaçait l’enfant en danger voir en péril.

     

    Là il y a une remise en cause de l’autorité parentale alors que la santé de l’enfant n’est pas en péril,  ni même en cause. La loi n’est plus pour dire ce qui est légal ou pas, donc interdire ou obliger,  mais  pour dire ce qui est le bien   et donc aussi  ce qui est  le mal. Nous sommes dans une intrusion de la loi  dans le jugement de valeur, une remise en cause de la laïcité à la française  en favorisant une croyance au détriment du droit.

    Or définir ce qui est bien pour un enfants  à la seule  vue d’une statistique de contamination ou d’une ligne statistique de gestion d’un hôpital :  c’est pour le moins réducteur. En Roumanie sous l’ère  sinistre de la dictature, les orphelinats ont prouvé,  par défaut, que la santé affective et émotionnelle des enfants était une composante fondamentale de leur développement.

    Les sénateurs  ont  voté une loi,  donc un élément contractuel  totalement extérieur au monde de l’enfance, pour  que l’état s’immisce dans la relation entre un enfant et ses parents dès 5 ans pour solutionner un problème d’intendance d’hôpital.

    Il autorise l’enfant,  qui est totalement immature  à comprendre la problématique  qui concerne les gens à risque ;   à s’opposer à ses  parents. Là où le couple parental doit être le plus uni possible pour  trouver la meilleur solution  pour  leur enfant,  on vient dire à enfant que, par la loi,  il peut choisir  entre les positions de ses parents,  celle qui lui convient le mieux. Il devient un juge départiteur !  Ce faisant on détruit l’autorité parentale et pas dès 16ans, pas dès 12 ans, dès 5 ans !

    Et là je suis au singulier, quand il y a plusieurs enfants cela peut être plus compliqué. Quant aux parents isolés avec plusieurs enfants……la destruction de la cellule familiale est  amorcée. Mais ce n’est pas le pire !

    Là où la défaillance de la cellule familiale est constatée, les services de l’état ne pourront qu’appliquer la loi  et donc  pourrir cette situation alors qu’ils ont été conçus pour remettre un cadre bienveillant, structurant, dans les cas exceptionnels  des cellules familiales vulnérables, déficientes ou  toxiques.
    L’avis de l’enfant dès 5 ans serait validé,   contre celui du parent qui ne souhaite pas faire piquer son enfant, et cela, par l’école,  mais aussi  par les services sociaux, les juges aux affaires familiale du fait de la loi!
    Ils  cassent la confiance à la base de la société pour y substituer un cadre contractuel qui ne peut pas être compris par l’enfant du fait de son immaturité.   Le « libre arbitre » que l’on apprend patiemment à son enfant  au fur et à mesure de son évolution et de ses expériences pour qu’il ne fasse pas de grosses bêtises n’est il pas  soutenu par la confiance qu’à l’enfant pour ses parents exemplaires?
    Faute de cette confiance  brisée par cette loi, les futurs adultes seront plus manipulables car leur libre arbitre  ne leur sera pas révélé par leurs adultes de référence ; leurs parents dans la quasi-totalité des cas.

    Des personnes  et des institutions dévoyées, corrompues, achetées vendues, déboussolées  ou perdues pourront aussi venir  interférer dans les familles qui fonctionnent bien. Ils pourront se mêler de vos affaires chez vous sur une croyance….

    Faut- il attendre  après  avoir entendu « qu’il est impossible » qu’une classe politique au pouvoir puisse nuire à  sa population, puis  les « dangers » révélés par les parents et le monde éducatif de l’incapacité  des élus (nationaux) à protéger le cœur du noyau de la société puis  « l’évidence »  les résultats de ces décisions sur les courbes de la délinquances ou de suicides ?

     

    Arrêtons de nous écharper  pour des choses non essentielles! Pour  nous, pour la France, il faudra avoir un président intelligent,  capable de nous expliquer ses objectifs sur des bases techniques, historiques, sociales, juridiques, toutes   solides. Nous devrons les rechercher, les contrôler par nous-même pour ne plus suivre ceux qui nous mentent depuis trop longtemps,  et qui changent d’avis comme de chemise.

    J’en ai assez de ces sauveurs qui ne se comparent  qu’à des crétins, des voyous ou un dieu  pour nous faire croire qu’ils seraient meilleurs que nous. Je veux  comme président une personne  qui parle distinctement, sans baliverne, pour élever ma compréhension. Lui à sa place pour représenter la France et sa population dignement, et pas un freluquet mal élevé, grossier, fort avec les faibles et faible avec les forts.

    Rejetons ceux qui veulent  nous faire croire que nous ne sommes pas assez intelligents pour comprendre; c’est qu’ils ne sont pas au niveau, ou qu’ils sont trop  prétentieux pour ne pas dire trop vaniteux et insultants.

     

     

    #3309
    Yann75
    Participant

    Canet,

    nous assistons tous à un renversement de toutes les valeurs de façon plus brutale que jamais.

    Il a été proposé ailleurs sur ce forum de réfléchir à un socle de valeur communes à nous tous, inaltérable et incompressible.

    Bien sûr, chacun a une vision du monde, mais à lire assidûment ce qui qui s’exprime ici et là, nous sommes tous portés au delà de nos différences par certaines valeurs fondamentales.

    Il est important de faire naître ce débat, et contaminer les esprits.

    Ceux qui nous gouvernent sont stupides ou mauvais. En tout cas ils nous imposent l’ignoble par tous les moyens et nous devons être intelligents. L’être plus qu’eux ne sera pas difficile, arriver à nous faire entendre, beaucoup plus.

    Belle soiree.

    Yann

     

    #3310
    Yann75
    Participant
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.