Charte pour fédérer (et boycotter) lors des prochaines élections.

Accueil Forums Idées Charte pour fédérer (et boycotter) lors des prochaines élections.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages
  • #3292
    Grain de Sable
    Participant

    Bonjour,

    Je reviens sur mon idée de peser dans le « débat » électoral et de boycotter des députés et politiciens scélérats.
    Sujet que j’avais un première fois exprimé ici sous le titre :
    ‘Lobbying et boycott – Campagne électorale, pesons lourdement dans le débat’

    J’ai beaucoup réfléchi à tout cela, pas mal de choses seraient possibles, mais
    l’idée d’une charte commune aux partisans de l’état de droit et de la liberté s’est imposée à moi.

    Ces dernières semaines des voix diverses se sont fait entendre pour proposer lors de cette période électorale, une union commune pour la liberté et contre la continuelle dérive liberticide de l’état et son projet de pass vaccinal.
    Je ne peux bien sûr que m’en réjouir, car je pense que l’actuelle période électorale nous permet de mettre au cœur du « débat » des enjeux cruciaux afin de retrouver le chemin de la démocratie et pouvoir éviter si il en est encore temps un modèle de société de surveillance et de contrôle généralisé.

    Afin de faire entrer au cœur du « débat » électoral les thématiques fondamentales que sont la restauration des trois principes républicains que sont la liberté, l’égalité et la fraternité.

    L’idée m’est donc venue de créer ce que l’on pourrait appeler :
    <p style= »text-align: center; »>Charte pour  la liberté, l’égalité et la fraternité
    et le rétablissement de la démocratie en France</p>
    (un autre titre peut bien sûr être trouvé…)

    Cette charte qui pourra s’inspirer de la déclaration universelle des droits de l’homme pourra être signée par les candidats à l’élection présidentielle et des prochaines législatives.
    Ces femmes et hommes s’engageront donc à combattre et supprimer toutes les mesures humiliantes, discriminatoires, coercitives et contraires aux trois grands piliers de la république.
    Ils s’engageront donc aussi à restaurer le socle démocratique de notre pays particulièrement piétiné depuis ces dernières années.
    Cette charte indiquera aussi aux électeurs les partis et candidats anti-démocratiques à boycotter prioritairement.

    Cette charte pourra bien sûr être signée à la manière d’un manifeste par tout citoyen qu’ils soit élu ou non, médecin, enseignant, employé, chômeur, journaliste, artisans, artiste, philosophe, plombier, cinéaste…
    Cette charte représentera tous ceux qui ont subis ou soufferts des abus de pouvoir depuis presque deux ans maintenant : victimes de confinements abusifs, parents ne tolérant plus la maltraitance du masque imposée aux enfants, personnes vaccinées par un chantage abject, non vaccinés ayant les moyens de ne pas céder aux menaces, vaccinés n’acceptant pas cette dérive liberticide et le monde dans lequel nous sommes entrés, toute personne n’acceptant pas les méthodes antidémocratiques et les propos insultants de l’exécutif…

    Les engagements de cette charte restant à écrire, voici quels sont les points qui me semblent essentiels : (liste non exhaustive)

    > Revenir sur toutes les mesures discriminatoires mises en place depuis deux ans : Pass sanitaire ou vaccinal et restaurer l’égalité des droits.
    Sortir d’une logique de coercition et d’état d’urgence permanent, même en temps de crise sanitaire, écologique ou économique.

    > S’engager à interdire dans le droit toute mesure de ce type créant de fait un apartheid* qu’il s’agisse d’un pass, d’un passeport écologique, économique, fiscal, carbone, ou vaccinal….
    *définition d’apartheid par le Larousse : 1. Discrimination, voire exclusion, d’une partie de la population, qui ne dispose pas des mêmes droits, lieux d’habitation ou emplois que le reste de la collectivité.

    > S’engager à donner enfin de vrais moyens à l’hôpital (qui a perdu 17000 lit sous Macron) et sortir d’une logique technocratique de flux et de rentabilité qui maltraite autant les soignants que les patients et détruit au final les services de santé.
    >S’engager à considérer la santé dans toutes ses composantes telle que la définit d’ailleurs l’OMS :
    « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité »

    > S’engager au respect absolu du consentement libre et éclairé concernant tout traitement médical
    et se donner les moyens d’inscrire de vrais gardes fous dans la loi afin de prévenir toute dérive totalitaire dans le futur.
    Sanctuariser la souveraineté qu’a tout individu à disposer de son corps.

    > S’engager à restaurer et favoriser un vrai débat scientifique ainsi qu’une pluralité d’opinion
    dans les médias. à développer…

    > S’engager pour un véritable observatoire des médias (conflits d’intérêts, concentrations de pouvoirs, monopoles…) à développer…

    > Autres thématiques bienvenues (sans trop dériver du thème des droits, des libertés et de l’éthique)

    Cette charte a vocation à rassembler sur un socle commun, il n’est donc pas question d’y aborder des sujets clivant comme « pour ou contre les vaccins » ou des thèses pavant paraître « complotistes » ou encore « scientistes » à certains.

     

    #3293
    Grain de Sable
    Participant

    J’ai conscience qu’il s’agit d’un projet assez conséquent et je lance l’idée.

    Pour réfléchir, élaborer et diffuser cette « charte » (ou autre nom…), toute personne intéressée sera la bienvenue. Des compétences rédactionnelles, philosophiques, des compétences en droit, ainsi que des idées pour diffuser et contacter différents groupes, collectifs, partis et personnalités seront particulièrement nécessaires.
    Pour ma part, je peux avoir des idées, mais l’écrit, comme les notions de droit ne font pas partie de mes compétences.

    #3296
    Yann75
    Participant

    Bravo grain de sable pour cette idée.

    Il y a en effet beaucoup de points, notamment éthiques, c’est une vaste entreprise. A suivre! Merci!

    Yann

    #3303
    Laurie
    Participant

    Cela revient à rédiger notre propre « programme », nos propres conditions de vie incompressibles et les imposer à ceux qui se présentent aux élections. Mais si une fois élus ils ne les respectent pas…? Nous avons déjà une Constitution, qui est bafouée dès son article premier… Alors ?

    #3305
    Grain de Sable
    Participant

    Il ne s’agit pas d’un programme mais plutôt de se focaliser sur les problématiques de droit, de liberté et d’éthique, en fait d’avantage un socle commun (hors droite-gauche).
    Il n’est pas question d’y inclure des thèmes classiques comme l’immigration, l’économie, les sujets sociétaux, la géopolitique, le pouvoir d’achat, le chômage…

    Bien sûr que « les promesses de campagne n’engagent que ceux qui y croient »
    mais l’enjeu consiste à faire émerger ces sujets qui nous tiennent à cœur (des sujets essentiels, éthiques et philosophiques) dans le très morne « débat » électoral qui s’annonce.
    Il s’agit aussi de dire : Nous ne représentons pas que les « 5 ou 6 millions de non vaccinés » mais aussi tous les vaccinés de force ou par chantage, et ça commence à faire un très gros paquet de monde pour boycotter les collabos du Covidisme d’état et pousser des partis parfois très tièdes à nous défendre et s’engager sur le thème de la liberté au sens large.

    #3306
    Yann75
    Participant

    Bravo, Grain de sable, je partage entièrement.

    Faire émerger un débat est un objectif indispensable avant d’espérer des ambitions plus vastes.

    Je lis que pour beaucoup d’entre nous, cette histoire de vaccination n’est que le symbole d’une faillite beaucoup plus globale.

    Il nous faut remettre certaines valeurs fondamentales au centre de la réflexion sur un horizon commun.

    Encore faudrait-il qu’elles puissent se faire entendre au milieu de ce non sens généralisé.

    C’est le premier pas, peut-être le plus important!

    #3315
    canet
    Participant

    Bonjour

    Votre charte, elle est bien, elle est intelligente mais,   elle a un défaut majeur à mes yeux. Son utilisation par les politiques sera  contrainte  et donc accepté le plus  passivement possible par eux. Cela nous rendra  aussi passif  après. Or Bruno Gaccio des Guignols de l’info dit: entre un intelligent passif et un actif  c’est toujours l’actif qui gagnera…… même s’il est con » et j’ajoute surtout s’ils sont cons et bornés.

    Le vrai danger c’est la poursuite de la « révolution » en cours qui mine les fondements de notre civilisation; je ne parle même pas de notre système politique. Je parle du « droit naturel évident » qui est bafoué.  Cf article précédent.

    Soit le système politique  permet un changement  révolutionnaire d’orientation, soit, il sera tellement miné,   qu’un chaos pourrait apparaitre, et un gouvernement mondial pourrait venir à notre secours…. Bien sûr!    Donc le pire est  devant nous.

    Les élections, si elles sont organisées jusqu’à leur réalisation effective et complète, Macron ou d’autres  marionnettistes  vont tout faire pour  pousser leurs favoris (plan A….B…).  Le vainqueur va nous être présenté, entouré de ses chalengeurs comme un combat de catch professionnel. Le vainqueur est toujours l’organisateur ; comme avec le loto. Voire,  si vraiment le  résultat ne leur est  pas favorable par un tour de passe-passe comme par magie et son corolaire l’argent magique. Mais  en étant vigilent peut être que nous arriverons à éviter le pire. On n’est jamais à l’abri du meilleur !

    Il faut donc qu’il n’y ait pas de prétexte pour les annuler, interdire l’accès aux urnes à certains ou, trop tricher.
    Donc il ne faut pas d’émeutes ou d’attentat multiples,  d’assassinats de crapules politiques,  médiatiques ou autres  qui justifierait une annulation pure et simple. Ce serait un prétexte qu’ils seraient trop heureux d’utiliser, comme la pandémie…
    Donc il ne faut pas  permettre  le confinement loin des urnes des non vax, aux positifs, pas les sero positifs non… ça c’était avant;   aux gens trop dépressifs, trop révoltés, bref  garder apparemment parmi les votants ceux compréhensifs à la doxa qui nous dit:  « votez pour nous, nous sommes tellement intelligents que nous saurons mieux que vous, ce qui est bon pour vous, pour votre bien être…… »

    Il ne va pas rester plus grand monde pour voter….  Sauf…
    Si !,  il restera les personnes qui ont encore l’espoir de se raccrocher au monde par leur bulletin de vote durant une retraite bien mérité. Ils se disent;  pourvu que cela ne change pas trop,  on a tellement de mal à suivre.  Donc les  retraités fatigués voire très fatigués ne sont plutôt pas pour un changement révolutionnaire. Donc ils choisiront un candidat pas aussi malpoli que Macron mais par trop éloignés … sinon  comment pourront-ils savoir ou cela va les  mener ? Pierre Dac aurait pu répondre : « devant eux, sauf quand ils se retournent ».

    Restons sérieux que diable !
    Il y a la majeure partie qui  ne veut ni chaos, ni mensonge,  est  désabusée par tous les aller-retour. Les assemblées ne remplissent pas leur rôle. Ne parlons pas du conseils d’état et du conseil constitutionnel qui soutiennent Macron et ses sbires.
    On a encore  quelques scories politique de conviction de droites, de gauche, écolo, socialiste, nationaliste mentalistes et autres gourou en perte de d’adhérence.

    Depuis 40 ans rien ne bouge.   Pourtant il y a une voie qui n’a pas été explorée.

    Pourquoi ne leur ferions-nous pas  peur, mais délicatement,  en essayant de voter pour un candidat  qui s’oppose à tous les autres ? Un dont les  médias n’ont pas voulu jusqu’alors ?

    Les jeunes pourraient participer à ce canular….. Un canular n’est pas encore interdit, j’espère ?

    Pour que cela marche,  il faut qu’ils s’inscrivent pour pouvoir voter. Pour faire une bonne blague, plus il y a de fous et plus on s’amuse. Alors allons-y ! En plus   c’est pour voter comme d’habitude bien sûr !

    Si les jeunes s’inscrivent et pour bcp c’est automatique au moment du recensement,  en demander une confirmation à sa mairie. C’est aussi faire savoir que les jeunes seront beaucoup beaucoup à voter……Et les jeunes ne votent pas souvent pour des vieux menteurs. Car les jeunes, ils ne sont pas cons! Même s’ils font plus de fautes de français que leurs ainées; ils ne sont pas cons,  en tout cas ni plus ni moins que nous les ainées.

    Au moment de la campagne recherchons celui qui est le plus éloigné, le plus opposé à Macron. S’il a aucune chance de passer car c’est un inconnu :  c’est ce qu’il faut. Juste un bémol, il ne faudra pas qu’il fasse du « Trump » car Macron pourrait tout annuler pour attentat…. Un sketch n’est drôle qu’à la fin qu’après la chute. Si c’est celle du faible avec les forts et fort avec les faibles, nous pourrions rire. Il faut que le canular  de l’élection aille jusqu’à son terme.    Votons en masse pour cet inconnu ; juste pour voir  comment la classe politique des assemblées réagit. Est-ce qu’elle nous parlera toujours comme à des demeurés ou pas après,  si elle est surprise ?

    Comme personne ne connait ce candidat mystérieux aux antennes  des médias, il n’a pas de chance de passer . Donc on ne prend aucun risque ;  mais au moins, cela leur fera peur !

    Souvenez-vous de Coluche ! Ail cela remonte à l’âge de nos parents…..  Ils ont eu peur de lui! et même très peur ! vos parents  s’en souviennent sûrement ?

    Et si  cela marchait  aussi  bien  que les restau du cœur ? L’œuvre de Coluche est-elle une catastrophe ?             Non bien au contraire !

    Vous voyez même au bord du précipice, on est jamais à l’abri du meilleur.

    NB : La phrase exacte est  d’Yves Duteil : « On a beau se prémunir du pire, même au bord du précipice, on est jamais à l’abri du meilleur ».

    Comme quoi le poète a toujours raison comme le disait Jean Ferrat , et l’âme d’enfant que certains mettent  à la porté de notre compréhension et plus précieuse   que la bêtise des apprentis dictateurs…

    #3316
    Yann75
    Participant

    Canet,

    Merci de votre intervention que j’ai lue avec délectation, et que je partage en grande partie.

    Pour aller dans votre sens, l’idée de grain de sable me semble avoir un très grand mérite, qui est celui de mettre ces questions dans le débat public car elles en sont complètement absentes. Le candidat dont vous parlez, notre farceur, les portera probablement de toutes façons, comme Coluche en son temps.

    Belle journée,

    Yann

    #3317
    Grain de Sable
    Participant

    Merci Yann, en effet un candidat improbable et farceur adhèrerait sûrement à cette charte de toute façon.

    Mais l’idée d’un tel candidat déjà évoqué (Une chèvre, un tabouret…) est à mon sens un autre sujet, qui demandera à ceux qui voudront faire émerger cette possibilité, encore davantage d’énergie que la modeste charte proposée ici.


    @canet

    Le risque de récupération que vous évoquez au début est bien possible, car par exemple : si Florian Philippot (qui est extrêmement actif) récupérait l’idée de cette charte, la développait et la rédigeait, à part quelques autres souverainistes il aura bien du mal à la faire signer par (par exemple) la France Insoumise. (parce qu’il est P Philippot ex FN etc..)
    Pour cette raison cette charte doit être rédigée et diffusée prioritairement par des citoyens indépendants de tous partis, je pense que c’est une condition importante pour sa réussite.

    Pour le reste j’ai les mêmes inquiétudes que vous sur la tenue possible des élections, comme la grande probabilité d’en être écarté en l’absence de pass…
    (mais il y aura sûrement moyen de faire des procurations)
    Je ne me fais pas d’illusions non plus sur le système électoral et les élections qui sont totalement pilotées par les médias subventionnés ou appartenant à des milliardaires, mais il s’agit à mon sens d’un autre sujet.

    Pour recentrer le débat, n’hésitez pas à :
    > Proposer des nouveau points de cette charte.
    > Proposer des améliorations à la présentation de cette charte.
    > Commencer à proposer la rédaction d’un point particulier.
    > Lister des personnalité susceptibles de soutenir ce projet.

    Je vais aussi commencer à diffuser cette idée auprès de plusieurs assos et plateformes (déjà envoyé à Réinfo-Covid) car il s’agit de constituer un noyau de compétences complémentaires qui pourront piloter cette idée.

     

     

    #3318
    Yann75
    Participant

    Leur « révolution » fera tout pour nous écarter des bureaux de votes. Jusqu’à  présent, les mesures les plus grotesques passent sans problème, alors même la procuration, ils sont capables de nous la sucrer sous des prétextes sanitaires!

    Il en demeure que je pense que nous devons absolument graver dans le marbre ces nouveaux « droits de l’Homme ».

    L’étiquette FN de Phillipot est malheureusement un épouvantail puissant. Voyons jusqu’où la « gauche » restera dans son orgueil.

    J’écris de la musique et me vient une comparaison: tant que la musique voyage dans mon esprit, c’est de l’improvisation. Couchée sur une portée c’est une œuvre.

    Si nous voulons agir, comme le dit Canet,  mettons nos intentions au clair. Commençons notre œuvre politique.

    Rédigeons cette charte, l’opus 1.

    Bon courage!

     

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.