Répondre à : Enregistrement des sections locales

Accueil Forums Enregistrement des sections locales Répondre à : Enregistrement des sections locales

#4580
Legemble
Participant

Y-a-t-il des adhérents vers Saint-Brieuc ? Personnellement, je ne peux pas être animatrice car je ne suis pas présente en permanence et d’autre part, parce que tout en étant contre une mondialisation organisée par des oligargues, je ne suis pas souverainiste. Je pense que l’idée de faire sécession doit être organisée au moins au niveau de l’Europe, voire plus, en fait, réunir tous ceux qui veulent rester (ou devenir) libres dans leurs pensées et actions qui ne gênent pas trop les autres. Chaque pays a des spécificités mais la coordination est importante puisque le but est commun. Je pense aussi que des migrations provisoires ou définitives de regroupement par profil ethique doivent remplacer les migrations économiques car on ne pourra pas convaincre l’ensemble d’une population à s’organiser comme on le souhaiterait. Je pense aussi que les richesses naturelles doivent cesser d’appartenir à des Etats parce que ce ne sont pas les hommes et leur travail qui les produisent. Seul le résultat du travail doit appartenir à ceux qui l’effectuent. Le respect de la nature doit être pris en considération dans les procédés de production et doit être discuté au niveau mondial mais pas par des manipulateurs. Du coup, avec ces idées, je suis peut-être sur un ligne de crête entre d’un côté les souverainistes anti mesures liberticides et les mondialistes qui en l’Etat actuel, veulent soumettre les populations à ce qu’ils ont décidé sans nous consulter comme ils le font pour tout ce qui concerne le vivant et ne leur appartient pas.  Il semble qu’actuellement, il y a deux plaques tectoniques prêtes à s’affronter : les déistes sous toutes leurs formes qui s’en remettent à des forces supérieures que l’on a du mal à comprendre et les matérialistes qui veulent tout gérer, y compris le génôme humain. A partir de ce que je viens d’écrire, j’espère avoir des réactions pour savoir si je dois me lier ou pas à « Rester libre » bien que fondamentalement, je tiens, au-delà même de le « rester », à être foncièrement libre tant que ça ne dérange pas trop et quitte à changer de langue et de territoire si on peut trouver un territoire où il soit possible de vivre libre.