Répondre à : Lettre aux syndicats

Accueil Forums Idées Lettre aux syndicats Répondre à : Lettre aux syndicats

#2923
catherine m.
Participant

Bonsoir à tous,

vous trouverez ci-joint un projet de lettre aux syndicats de salariés mais également aux organisations professionnelles. je ne pense pas qu’attaquer les permanents soit une bonne idée; il y a assez de divisions dans la société sans en rajouter… le sujet de la vaccination divise tout, les familles les couples les groupes sociaux etc…. ce qu’il faut désormais, c’est se rassembler autour d’une cause commune; c’est pourquoi je vous propose le texte ci-après: j’attends vos critiques et vos éventuels ajouts:

Article L. 1121-1 du Code du Travail : Nul ne peut apporter aux droits des personnes et aux libertés individuelles et collectives de restrictions qui ne seraient pas justifiées par la nature de la tâche à accomplir ni proportionnées au but recherché.

Ce principe fondamental qui régit les relations de travail dans notre pays va bientôt n’avoir plus aucun sens car les mesures liberticides et absurdes que prend notre gouvernement en panique tendent à imposer le pass vaccinal comme seul rempart à la progression du COVID.

Ne vous y trompez pas, le fait de vouloir imposer ce pass qu’à certains établissements va conduire à l’imposer à de plus en plus de catégories, ce qui permettra au passage de cacher l’échec des mesures prises et notamment le parti pris de tout miser sur la vaccination.

Il va être demandé aux employeurs de se substituer à l’Etat pour imposer à leurs salariés la vaccination quitte à les menacer de perdre leurs salaires, leurs emplois et même toutes indemnités de rupture…

C’est du jamais vu dans l’histoire du Droit du Travail… Même le salarié étranger dépourvu de toute autorisation de travail sur le territoire est en droit de percevoir les sommes qui lui sont dues (articles L 8252-1 à L 8252-4 du Code du Travail).

A qui pourra-t-on faire croire qu’un maçon, un salarié agricole, une femme de ménage, un jardinier, une caissière, un ouvrier, un technicien, un cadre doivent absolument être vaccinés pour bien faire leur travail ? Cela fait presque 2 ans que tous les salariés et les employeurs de ce pays font des efforts importants pour prévenir les clusters en entreprises et cela a marché même si des problèmes ont pu être signalés ici ou là.

Le gouvernement nous avait affirmé qu’avec les 2 doses de vaccins, l’épidémie serait vaincue. Face à son échec, il entend imposer une 3°dose puis bientôt une 4°… Bientôt, ce sera un abonnement !

De plus, tous les problèmes liés aux effets secondaires des vaccins sont occultés, les médecins sont  interdits de prescrire, d’avoir une appréciation différente de celle du gouvernement et ils tombent même sous une interdiction d’exercer quelles que soient leurs compétences et expériences professionnelles.

En tant qu’Organisation Syndicale, vous aurez une lourde responsabilité si vous ne vous opposez pas fermement au PASS VACCINAL. Parmi vos adhérents, il y a des non-vaccinés… Allez-vous en faire des parias ? Allez-vous permettre, à travers eux, la destruction progressive et certaine des libertés individuelles ?

Car, on reconnaît un arbre à ses fruits et ce gouvernement utilise et instrumentalise la crise sanitaire pour s’immiscer dans les relations entre employeurs et salariés. Il suffit de faire la liste de l’ensemble des mesures qu’il a prises en usant et abusant de l’Etat d’urgence :

Masques d’abord inutiles puis imposés…
Chômage partiel et fermetures d’entreprises imposés
Congés payés, RTT, télétravail imposés …
Augmentation de la durée du travail, suspension du repos dominical…
Facilitation de recours au travail précaire…
Désormais, pour contraindre toute sa population à se vacciner, il entend utiliser le pouvoir disciplinaire des employeurs en les contraignant eux-mêmes à faire du chantage à l’emploi vis-à-vis de leurs subordonnés.

Il est temps de dire STOP et de s’opposer fermement à ces dérives autocratiques.