Répondre à : Présentation des nouveaux venus/inscrits

Accueil Forums Échanges Présentation des nouveaux venus/inscrits Répondre à : Présentation des nouveaux venus/inscrits

#2606
OUTIN
Participant

Bonjour,

Nous savons maintenant (merci au Docteur Stéphane Gayet)

Avoir réussi à fabriquer un ARN messager qui va amener nos cellules à coder, donc à fabriquer de la protéine Spike, est quelque chose d’assez remarquable ! mais ce n’est pas très efficace.

 

Ces préparations à ARN messager n’ont jamais été utilisées chez l’homme à grande échelle. On les a juste essayé avec le virus EBOLA à petite échelle et on s’est rendu compte que cela ne fonctionnait pas bien !

Enzyme qui s’appelle la « transcriptase inverse », c’est l’enzyme qui permet  de passer de l’ARN à de l’ADN, c’est à dire convertir l’ARN en gêne puisque notre génome est de l’ADN. On sait maintenant que notre corps possède cette enzyme. On pense que c’est probablement lié à des rétrovirus Endogènes, non pathogènes que nous avons puisque les rétrovirus sont notamment des virus comme le VIH qui possèdent cette enzyme.

Quand on injecte de l’ARN, dans notre corps, cet ARN peut être transformée en gênes, c’est à dire en ADN et une fois que l’on a fabriqué des gênes (morceaux d’ADN), ces gênes peuvent être intégrés à nos chromsomes, c’est à dire à notre génome. Ce qui veut dire que lorsque l’on injecte à une personne de l’ARN (ARN Messager ou autre..), cet ARN au contact de cette enzyme ‘transcriptase inverse’ en ADN et donc en gênes et ces gênes peuvent s’intégrer à notre génome. L’ARN des vaccins peut tout à fait s’intégrer sous forme d’ADN à nos gênes. Ainsi, les personnes vaccinées peuvent garder dans leur génome, pendant une période qui peut être ‘éventuellement très longue’, la trace de cet ARN viral sous forme de gêne et cela peut provoquer des effets à moyen et long terme imprévisibles. On joue ‘avec le feu’ en injectant de l’ARN.

Ce que l’on peut affirmer c’est que les gens immunisés uniquement par la vaccination (et qui n’ont pas été en contact avec la souche virale (qui n’ont pas contracté la maladie), sont moins bien protégés que les gens qui sont protégés de la souche omicron que les gens immunisés de façon naturelle. La politique du « tout vaccinal » et son narratif adoptés par l’union européenne est une grave erreur.