Répondre à : PRESSE/MEDIAS : Contre-offensive campagne de ciblage + shaming

Accueil Forums Échanges PRESSE/MEDIAS : Contre-offensive campagne de ciblage + shaming Répondre à : PRESSE/MEDIAS : Contre-offensive campagne de ciblage + shaming

#1664
Artémis
Participant

Merci pour l’information.

Email envoyé à l’instant à Slate.

***

A l’attention de Laurent Sagalovitsch

Monsieur,

L’on avait compris depuis quelque temps que vous aviez le trouillomètre à zéro (voir, entre autres, vos articles intitulés « Doublement vacciné, je me sens comme immortel » et « L’AstraZeneca, un jour j’en veux, le lendemain non ») – je vous plains, vivre continuellement dans la peur doit être un sentiment fort désagréable – mais votre dernier article intitulé « Il faut rendre la vie impossible aux non-vaccinés », relayé par Slate.fr le 3 décembre 2021, m’a plongée dans un abîme de perplexité, tant il n’est que succession d’inepties plus choquantes les unes que les autres, à l’exception d’une seule phrase peut-être, sur laquelle je vous rejoins : « Il y a vraiment quelque chose qui ne tourne plus rond dans nos démocraties »,  même si je pourrais interroger le fait que nous soyons encore en démocratie (je parle ici de la France).

Vous pensez sans doute vos propos pertinents, tant ils font écho aux informations relayées par le courant dominant, qui ne fait qu’alimenter vos peurs. Si vous n’aviez ne serait-ce qu’un peu d’honnêteté intellectuelle, vous auriez, a minima, déjà compris que :

–       le fameux « Tous vaccinés, tous protégés » est un leurre ;

–       les vaccinés aussi peuvent être atteints par le Covid-19 et peuvent aussi le transmettre ;

–       le vaccin ne réduirait que le risque de réaction grave au Covid-19 ;

–       le vaccin n’est donc en aucun cas un outil de santé publique, mais bien un choix personnel.

Par ailleurs, pensez-vous réellement qu’en France, les 6 millions de personnes non-vaccinées (parmi les personnes éligibles à la vaccination) soient la raison pour laquelle la pandémie persiste, quand plus de 80% de la population éligible est doublement vaccinée ? Pensez-vous que ces personnes non-vaccinées, à qui l’on demande de faire un test, dont la validité ne dure que 24h, pour pouvoir aller au restaurant ou au musée soient la source de propagation du virus ? Je vais vous faire une révélation : votre proposition est déjà périmée, car la vie (entendue comme possibilité d’aller au restaurant, au cinéma, au musée…) des personnes non-vaccinées a déjà été rendue (presque) impossible.

Alors, quelle sera la prochaine étape ? J’attends avec impatience votre prochain brûlot : jusqu’où irez-vous ? Quelles limites allez-vous franchir ? Incitation à la haine et à la violence ou peut-être irez-vous jusqu’à proposer que les personnes non-vaccinées soient tout bonnement éliminées ?

Je vous le concède, la plaisanterie a assez duré. Vous cherchez un bouc-émissaire, une cible sur laquelle vous défoulez ? Je vous suggère de regarder du côté de vos gouvernants, plutôt que d’insulter les personnes non-vaccinées.

Et oui, « quand dans quelques années voire des décennies si ce n’est plusieurs siècles, on étudiera cette pandémie qui nous accable », on se souviendra que vous avez hurlé avec les loups.

***